L'histoire de la ferme:


1962, Léon Rivard achète le lot #10 partie 11 et le met au nom de Michel Rivard, son fils. De 1962 à 1967, aucune activité sur le terrain et personne n’habite dans la maison. Pendant ce temps, Michel rencontre Claudette et après quelques années de fréquentations ils décident d’unir leur vie. Donc, durant l'été 1967, ils rénovent la petite maison et préparent leur petit nid d'amour pour être prêt pour la grande célébration du mariage, le 31 décembre 1967.
Après un rude hiver, Michel part travailler sur la ferme de son père avec l'espoir de faire partie de la relève.  Après les récoltes de 1968, Michel a la surprise d'apprendre qu'il ne fait pas partie des choix de son père pour la relève de la ferme.  Michel ne se laisse pas abattre par cette décision et part sur les bancs d'école pour terminer ses études. Il obtient dans la même année son secondaire 3-4-5.
Par la suite, lui et Claudette décident d'exploiter leur petit lopin de terre. 1970, marquera le début officiel avec la construction du premier entrepôt et l'achat de leur premier tracteur. Les années passent et Michel doit travailler à l'extérieur de la ferme pour subvenir au besoin de sa petite famille. Ils donnent naissance à 4 enfants et travaillent sans compter les heures, au défrichement de leur ferme.
1979, l'appel de la terre est trop fort, Michel quitte l'usine Alcan pour se consacrer entièrement à la production de pommes de terre. Tous les rêves sont possibles pour le jeune couple. À pieds joints, ils sautent dans l'aventure. C'est à ce moment qu'ils construisent un plus grand entrepôt, qu’ils font l'achat de machineries ainsi que l'achat du lot #8.
1980, est une année difficile pour la ferme. Une partie de son lot # 8 part en brasier, accidentellement. C’est une perte totale. La terre pleine de bois, n’a même pas eu la chance de toucher un revenu. À l'été 1981, un jardin de bleuets fait son apparition à la grande surprise de nos producteurs. 1984, Michel suit une première formation sur les bleuets. Après 5 ans de récoltes et de tests, ils décident d'ajouter cette production à leur ferme. C'est à ce moment qu'ils font l'achat du commerce de M. Paul Cyr (commerçant de bleuets). Donc, l'été 1985, est le grand début de la commercialisation des bleuets. Ils réussissent à écouler leur stock principalement dans la région ainsi que dans le bas du fleuve.
1990, une crise du prix du bleuet éclate dans la région. Le bleuet récolté à la main n'a plus de valeur. C'est à ce moment que Michel prend la route en direction de Montréal et explore de nouveaux marchés.
Au début des années 2000, Michel sent qu'il doit préparer sa retraite. Donc, il fait appel à tous ses enfants.  À ce moment précis, le gendre de Michel, Pascal a un rêve de petit garçon enfouit au fond de son cœur. Il est le seul à manifester son grand désir de devenir producteur agricole. Pascal met sur la glace pour une année, son travail de contremaître en soudure, pour venir rejoindre Michel sur la ferme.  Après la deuxième de travail, il réussit à convaincre Nathalie que c’est la solution de revenir aux sources.
C'est en 2008, qu'ils deviennent les partenaires officiels de Michel et Claudette. Pascal ne ménage pas ses efforts pour bien construire son avenir. Il obtient très rapidement son certificat en agriculture au Collège d'Alma tandis que Nathalie veille sur leurs 3 enfants et prend la relève au niveau administratif. Les deux nouveaux associés se partagent les tâches. Pascal a la responsabilité de toute la production et la mise en marché de la pomme de terre.  Avec sa détermination, il réussit en 2011, à devenir producteur de pomme de terre de semence après 3 ans de classification. Pour la production de bleuets, ils partagent les tâches. Pascal est responsable de la production, tandis que Nathalie est responsable du contrôle de la qualité, du personnel, du recrutement et du kiosque à la ferme.  Ils partagent ensemble la mise en marché. Depuis le transfert, ils ont doublé la superficie du terrain pour la récolte de bleuets.
Nathalie et Pascal sont propriétaires entièrement depuis quelques mois. Michel nouvellement retraité est toujours actif avec eux il est toujours présent à titre de référence. Notre relève n'a qu'une idée en tête, continuer à faire grandir l'entreprise familiale. Leurs objectifs pour les 5 prochaines années sont de doubler la superficie des entrepôts, ainsi que des champs et continuer à améliorer leur Kiosque à la ferme.